du 30/09/2007 au 30/11/2007

 

«Artiste noir, en permanence révolté des injustices faites à son peuple. Artiste noir qui s’était fait un Panthéon noir de musiciens et de sportifs. Artiste noir et américain, il s’était fait une Afrique idéale, retrouvée dans les livres. Mais d’abord artiste universel, à la jeunesse désormais éternelle, Basquiat devait être présent là, aujourd’hui, en Afrique et se fondre en elle.» Enrico Navarra

 

Pour la première fois, le galeriste Enrico Navarra, décidait de prêter une partie de sa collection de dessins de l’artiste américain Jean-Michel Basquiat à la Fondation Zinsou. Prêt d’une importance capitale. Jean-Michel Basquiat, premier artiste noir à avoir été exposé dans un musée, est aussi un des artistes contemporains les mieux vendus au monde. L’exposer à la Fondation Zinsou permettait d’inscrire le Bénin sur la scène internationale de l’Art contemporain.

Du 30 septembre au 30 novembre 2007, la Fondation Zinsou présentait 70 dessins de l’artiste. Cette exposition avait un enjeu pédagogique certain. Pour permettre au public béninois d’accéder à cette création contemporaine, la Fondation a choisi de lui faire découvrir un univers de création, et de développer dans des salles pédagogiques un certain nombre de thèmes et d’influences éclairant l’oeuvre de l’artiste : le dessin, le tag, les dessins animés, l’anatomie, la boxe, le jazz, les héros noirs américains,…

Un volet itinérant de l’exposition était présent Place Lénine, à Cotonou, du 13 octobre au 30 novembre 2007, qui présentait l’implication de l’artiste dans l’art de la rue au travers d’une série de 30 photographies et d’un mur d’expression libre.

Plusieurs activités ont été proposées autour de ces deux expositions :

Concerts privé et semi privé de Patrick Ruffino, espace de création plastique, mur d’expression libre inauguré par les plasticiens béninois et les orphelins du village SOS, cours de danse hip hop, concours de danse hip hop, projections de cinéma gratuites et en plein air.

Vue d'exposition 2007