Cosmogonies.Zinsou, une collection africaine MO.CO. Hôtel des collections, 2021 ©Marc Domage
Cosmogonies.Zinsou, une collection africaine MO.CO. Hôtel des collections, 2021 ©Marc Domage

press to zoom
Cosmogonies.Zinsou, une collection africaine MO.CO. Hôtel des collections, 2021 ©Marc Domage
Cosmogonies.Zinsou, une collection africaine MO.CO. Hôtel des collections, 2021 ©Marc Domage

press to zoom
Cosmogonies.Zinsou, une collection africaine MO.CO. Hôtel des collections, 2021 ©Marc Domage
Cosmogonies.Zinsou, une collection africaine MO.CO. Hôtel des collections, 2021 ©Marc Domage

press to zoom
Cosmogonies.Zinsou, une collection africaine MO.CO. Hôtel des collections, 2021 ©Marc Domage
Cosmogonies.Zinsou, une collection africaine MO.CO. Hôtel des collections, 2021 ©Marc Domage

press to zoom
1/28

Durant l'été 2021, MO.CO. Hôtel des collections présente Cosmogonies. Zinsou, une collection africaine. 

Cette exposition propose une sélection d’œuvres issues de la collection de la famille Zinsou. À l’origine de cette collection, Marie-Cécile Zinsou choisit en 2005 de fonder un lieu pour mettre à l’honneur l’art contemporain à Cotonou, dans un de ses deux pays d’origines : le Bénin. Il s’agissait de faire partager à un large public la créativité du continent africain. 

Riche de plus de 1000 œuvres, cette collection est régulièrement présentée dans le Musée de Ouidah ouvert en 2013 par la Fondation Zinsou, mais également dans diverses expositions dans le monde entier. 

MO.CO. Hôtel des collections a choisi plus de 130 œuvres (sculptures, photographies, peintures et installations) de 37 artistes de générations différentes : certains d’ores et déjà classiques, tels que :

Frédéric Bruly Bouabré, Cyprien Tokoudagba, Malick Sidibé ou Chéri Samba, d’autres présent.e.s dans les plus grands événements de l’art contemporain, comme Joël Andrianomearisoa, Sammy Baloji ou Zanele Muholi, mais aussi des artistes émergent.e.s comme Ishola Akpo ou Aïcha Snoussi. 

Guidée par l’envie d’un récit ancré sur un territoire et d’une portée universelle, cette exposition rassemble pour la première fois hors de ses lieux une sélection aussi importante de la collection Zinsou. 

Sous la direction artistique de Nicolas Bourriaud

Commissariat : Pauline Faure, Rahmouna Boutayeb, assistées de Fanny Hugot-Conte

Scénographie : Maud Martinot / Xavier Morlet 

KEI-S.0006.MCZ_©JDB.jpg

À partir du début des années 1990, un mouvement de globalisation esthétique a profondément changé le monde de l’art – du moins, sa géopolitique.
L’art contemporain africain s’est affirmé comme une réalité vivante, mais non sans réticences : une image figée de ses formes traditionnelles, d’autant plus qu’elles étaient fortement liées à l’histoire de l’art moderne occidental, continuait à
s’imposer dans les têtes. Tout d’abord, on vit clairement se constituer deux voies d’accès principales vers la vitalité de la scène africaine : la première s’incarna dans la peinture figurative ironique de Chéri Samba, la seconde dans la poésie des documentations photographiques, à travers Seydou Keïta ou Malick Sidibé.
Si une fondation comme celle qu’a créée la famille Zinsou existe, rassemblant des artistes majeurs de l’art d’aujourd’hui, ce fut par l’effet d’un travail patient et d’une grande obstination. [...] Par le développement spectaculaire d’une infrastructure de l’art en Afrique (depuis les biennales de Dakar et Bamako jusqu’à l’émergence de fondations et de collections passionnantes), on voit aujourd’hui la montée

en puissance de l’imaginaire et des formes africaines sur la scène artistique mondiale.

Et c’est aujourd’hui un rapport « d’institution à institution » que Montpellier Contemporain a instauré avec la Fondation Zinsou. Ce qui nous a amené

à inviter cette remarquable institution béninoise, c’est la possibilité d’accéder à un regard africain sur l’Afrique, et d’entrer en dialogue avec ce regard. À l’heure où les pulsions régionalistes revêtent les habits neufs de l’écologie pour justifier l’isolationnisme, ou brandissent l’empreinte carbone pour refermer les frontières, il est important pour l’Hôtel des collections de célébrer l’activité militante de la Fondation Zinsou, solidement ancrée dans son contexte béninois tout en s’adressant au monde entier.

Nicolas Bourriaud
Directeur Général du MO.CO., extrait de la préface du catalogue

Artistes présentés dans l'exposition

Léonce Raphaël AGBODJELOU

ASTON
lshola AKPO
Joël ANDRIANOMEARISOA

Sammy BALOJI

Pierre BODO
Frédéric BRULY BOUABRÉ

Seyni Awa CAMARA
Chéri CHÉRIN
Jérémy DEMESTER
Jean DEPARA
Omar Victor DIOP
Kifouli DOSSOU
Rotimi FANI-KAYODE

Samuel FOSSO
Pauline GUERRIER

Romuald HAZOUMÈ
Seydou KEÏTA
Adama KOUYATÉ

George LILANGA
Ibrahim MAHAMA
Esther MAHLANGU
Emo de MEDEIROS
MOKÉ
Zanele MUHOLI
Rigobert NIMI
J. D.’Okhai OJEIKERE
Kwesi OWUSU-ANKOMAH

Gérard QUENUM
Sadek RAHIM
Lyndi SALES
Chéri SAMBA
Amadou SANOGO
Malick SIDIBÉ
Aïcha SNOUSSI
Sanlé SORY
Cyprien TOKOUDAGBA