top of page

Cotonou est de retour !


Le Cahier « Cotonou(s), histoire d’une ville "sans histoire" » était en rupture de stock !

Il sera enfin de retour dans nos Boutiques le 19 avril 2023 !

À cette occasion, venez rencontrer ses auteurs lors d’une conférence !


A l’occasion de la réimpression du Cahier qui invite à (re)parcourir l’Histoire de la ville de Cotonou, la Fondation Zinsou accueille les auteurs Armelle Choplin et Riccardo Ciavolella pour une conférence-débat au LAB de la Fondation Zinsou à Cotonou.


Rendez-vous le mercredi 19/04/2023 de 16h à 18h à l’espace cinéma du LAB

(Fidjrossè Fiyégnon 2, Rue 2100, Gondouana, derrière l’aéroport de Cotonou)


La faible patrimonialisation des traces de l’Histoire d’une ville béninoise moderne comme Cotonou, et la quasi-absence de récit écrit récent sur l’Histoire de la ville, a conduit les auteurs et la Fondation Zinsou à éditer ce livre en 2018, afin de rendre accessible à tous une Histoire presque inconnue du grand public : celle de la ville de Cotonou.


Ce livre de 148 pages, présente près de 200 illustrations couleurs, essentiellement tirées d’archives, ainsi qu’un texte construit autour de ces images, écrit par les chercheurs Armelle Choplin et Riccardo Ciavolella, qui se nourrit de travaux scientifiques récents d’historiens et géographes béninois et étrangers, ainsi que de sources orales collectées auprès d’habitants de Cotonou. Ce Cahier repose sur un travail scientifique approfondi qui croise histoire, anthropologie et géographie, et restitué avec une intention pédagogique : l’objectif étant de s’adresser non pas seulement aux scientifiques mais à tous, selon les voeux de la Fondation Zinsou.


Vous souvenez vous de l’exposition qui a eu lieu en 2018 au siège de la Fondation Zinsou et qui a vu naître ce Cahier ?


Étrange destin que celui de Cotonou : ville surchargée d’histoire - et d’histoires -, et qui pourtant semble dénuée de mémoire, délestée du fardeau du passé. D’où l’impression d’une ville "neutre", appartenant à la fois à personne et à tout le monde.

Cette exposition était une invitation faite à tout habitant ou visiteur de cette ville dite « sans histoire », d’aller à la recherche des traces enfouies de son passé et de comprendre son évolution dans le temps.

L’exposition mettait en scène un corpus iconographique tiré essentiellement de la Collection privée de Marie-Cécile Zinsou, et se nourrissait de travaux académiques, de documents d’archives et de mémoires orales collectées auprès des habitants de Cotonou. Le parcours revisitait l’espace aujourd’hui occupé par son agglomération, depuis l’époque de la traite jusqu’au moment de l’étalement urbain, dans les années 1960, sur les communes environnantes, en se concentrant davantage sur la période de la fondation de la ville dite « moderne », au tournant du siècle.

L’exposition intègrait également des images du présent. Redécouvrir cette ville palimpseste permettait aux visiteurs, dont certains seront les artisans du Cotonou de demain, de voir la ville d’aujourd’hui à la lumière du passé et de poser quelques bases pour mieux se projeter dans l’avenir.


Ici, terre, lagune et mer se rencontrent, tout comme ses habitants venus de partout. Une ville partagée, mais aussi une ville en partage. Une ville d’histoires, mais aussi une ville de l’Histoire. C’est cela Cotonou(s).


La Fondation Zinsou tient à remercier Armelle Choplin et Riccardo Ciavolella, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) France ainsi que ProdiG, pour leur soutien scientifique et financier, permettant la vente de ce cahier à un prix réduit, équivalent aux frais de production.

1 350 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page